Syntah, balle au centre

28/08/2018

 
On continue sur notre lancée avec ce nouvel interview d'un joueur e-sport suisse romand. Mais oui, souvenez-vous, on vous a déjà proposé un premier papier pour vous présenter un joueur Hearthstone évoluant sous les couleurs grenats du Geneva E-sport. D'ailleurs si vous souhaitez (re)découvrir l'article en question, on est tellement à l'écoute de notre prochain dans le Lab, qu'on vous remet le lien ICI. 

Trèves de balivardages! Revenons à ce qui nous intéresse aujourd'hui: un des principaux protagonistes du Fc Sion e-sport que nous avons eu la chance de rencontrer le temps d'une soirée et à qui nous avons posé une ribambelle de questions afin d'en savoir un peu plus sur lui et sur la structure de son club. Les deux journalistes en herbe que nous sommes lui avions donné rendez-vous sur les coups de 19.30 un vendredi de juillet. Les journées et soirées caniculaires de ce mois d'été étant ce qu'elles sont, nous nous installons en terrasse et commandons 2 bières et 1 cola avant de faire plus ample connaissance (nous vous laissons le soin de deviner qui buvait quoi).

 

Il n'a pas fallu bien longtemps pour que chacun trouve sa place dans la discussion. Forcément, entre valaisans, il y a toujours une anecdote bienvenue à raconter. La glace ayant été brisée rapidement, nous entrons dans le vif du sujet avec les questions concoctées par le Lab.

 

Ah oui... on ne vous l'a pas encore dit, mais c'est Michael que nous recevons aujourd'hui! Michael ou Syntah pour les intimes. Un des deux joueurs principaux de la line-up FIFA du Fc Sion E-sports. Originaire d'Ardon, ce valaisan au sourire bien accroché fait toutes sa jeunesse footballistique sous les couleurs sédunoises et n'a jamais vraiment quitté les pelouses, qu'elles soient faites d'herbes ou de pixels. Lancé dans le grand bain il y a trois ans maintenant, il effectue ses premières armes avec le Lausanne E-sports avant de revenir à l'ombre des montagnes épousant ainsi un nouveau projet aux couleurs du club valaisan... mais on ne vous en dit pas plus pour l'instant...

Alors, chaussez vos crampons, remontez vos bretelles et revêtez le tricot aux couleurs de votre club de coeur. Le Lab regarde sa montre et donne le coup d'envoi d'une rencontre qui s'annonce passionnante. 

 

 

Te rappelles-tu quand tu a commencé à jouer à Fifa?

Oui, il me semble que c'était FIFA 98 sur Playstation1. J'ai ensuite passé beaucoup de temps sur Pro Evolution Soccer. Un peu comme tous les joueurs je dirais. Je suis naturellement revenu sur FIFA en 2006 avec l'avènement du online et parce que la licence de Konami commençait également à s'essouffler.

Est-ce que tu as un mode de jeu de prédilection?

 

Oui clairement! C'est Fifa Ultimate Team que je retourne chaque année. Bien qu'à l'époque j'y jouais moins, ces dernières années je me concentre uniquement sur ce mode de jeu bien que je fasse quand même mes premiers matchs en mode "saison" afin de me familiariser avec les modifications de chaque nouvel opus. Malheureusement le soucis de ce mode de jeu est le pay-to-win qui est trop présent...

 

Tu n'as donc pas fait l'aventure que propose EA depuis deux saisons maintenant ?

 

Non pas du tout. C'est vraiment principalement FUT.

 

Comment qualifierais-tu ton style de jeu?

 

Unique! J'ai un style qui est difficile à définir. En tout cas, j'ai du mal à l'expliquer concrètement mais j'ai quand même l'impression que peu d'autres joueurs jouent de la même manière. J'aime tantôt les petites passes rapides qui font tourner la tête de mes adversaires ou alors parfois des dribbles et une deux avec des passes en première intention, des courses sur l'aile pour terminer par en centre en retrait facile à rentrer. J'alterne souvent la manière avec laquelle j'aborde le match et je dois régulièrement me caler et m'adapter à mon adversaire.

 

Depuis quand fais-tu partie de l'équipe du Fc Sion E-sports?

 

Ca va faire une année début septembre.

 

Comment s'est passé ton recrutement? Est-ce qu'il y a le côté formel qu'on trouve dans d'autres sports/disciplines?

 

Pas vraiment mais j'ai quand même dû signer un contrat qui me lie au club. En fait un des trois créateurs du Fc Sion E-sports est un ami à mon cousin. Il savait que je jouais alors à Lausanne. Mon contrat avec eux arrivait à son terme et les choses se sont ensuite faites naturellement.

 

Ton contrat est-il lourd? Est-ce que vous êtes rémunéré?

 

Non pas vraiment, c'est un accord signé dans lequel on s'engage à être correct surtout pour l'image du club auquel la structure est liée. Simplement des points relevant du respect à témoigner à tous les gens qu'on pourrait rencontrer lors de déplacement. Ha, et aussi les couleurs de Sion que nous devons porter à chaque compétition et même lorsque nous streamons. Non, nous ne sommes pas rémunéré mais défrayé, ce qui est déjà très bien !

 

Combien de temps par jour est-ce que tu joues?

 

En ce moment, pas du tout! L'opus actuel, FIFA18, je n'ai vraiment pas apprécié. En plus le prochain sort tout bientôt. En fait, ça dépend beaucoup de mon emploi du temps et si j'ai une compétition ou non. Je dirai que ça peut aller de 1 heure par soir à tout un week-end lors des FUT Champions par exemple. On doit faire 40 matchs sur trois jour. C'est un format qualificatif pour d'autres tournoi majeur. Il m'arrive aussi de ne pas jouer du tout pendant plusieurs jours de suite.

 

Combien d'heures par semaine consacres-tu à l'e-sport?

 

Je dirai une vingtaine d'heures par semaine et un peu plus lorsque j'ai une compétition. Il m'arrive de faire une longue session la veille pour être préparé au mieux.

 

Quand as-tu commencé à t'intéresser au côté professionnel du jeu vidéo?

 

Il y a 8 ou 9 ans. J'ai fait beaucoup de compétitif sur Gears of War. A l'époque c'était presque 40 heures en deux jours tellement on était croché.(rires) Concernant FIFA c'était vers les derniers mois de FIFA14.

 

Y-at'il eu un déclic spécial?

 

Oui, je dirai le tournoi qui avait été organisé par Media Markt à Conthey durant la coupe du monde 2014. Je l'avais remporté me qualifiant par la même occasion à la finale qui devait avoir lieu à Zurich. Je n'y avais d'ailleurs pas participé parce que j'étais parti en vacances à la même période. (rires)

 

Est-ce qu'il est compliqué à concilier vie professionnelle et vie sociale avec le e-sport?

 

Pas pour moi. Je ne suis pas un jour professionnel à temps plein. Ca reste une passion pour moi bien que je sois semi-professionnel. Je privilégierai toujours ma vie hors e-sport tout du moins au stade actuel de ma carrière.

 

Quel(s) bouleversement(s) surviennent lors de la sortie d'un nouvel opus?

 

Pas grand chose si ce n'est au niveau du gameplay et des petites mécaniques qui changent. Mais pas tellement niveau graphique.

 

Combien de temps en moyenne te faut-il pour l'apprivoiser?

 

Une dizaine de matchs en saisons pour commencer. Le problème en règle général sur FIFA ce sont les mises à jour trop régulières. Elles sortent quasi systématiquement quelques mois après que le jeu ait été mis en vente et on doit à nouveau s'habituer au nouveau gameplay qui en découle. Les premiers jours sur FIFA18, j'ai vraiment adoré par exemple. Ensuite, les mises à jour sont arrivées et ont totalement détérioré le gameplay. Défensivement parlant en tous cas. Trop de place à l'assistanat des joueurs dirigés par l'IA et un pressing inexistant.

 

Que penses-tu de ce système primé par les éditeurs qui consiste à sortir un nouveau jeu par année? N'aurait-il pas fallu s'appuyer sur le gameplay solide d'un opus précédent et uniquement mettre à jour les effectifs en fonction du mercato?

Je dirai que c'est un bon point dans un mauvais. On veut les noms justes sur les maillots, les nouvelles features, une belle modélisation, mais l'essentiel, serait de s'appuyer sur les bonnes bases du gameplay en essayant d'apporter des améliorations qui seraient bienvenues. Sur FIFA, je trouve très bien d'avoir une nouvelle "sauvegarde annuelle" qui vient écraser la précédente. On repart de zéro. Ce qui ne serait pas forcément nécessaire sur d'autres jeux tel que Call of Duty par exemple, où selon moi une mise à jour suffirait.

 

D'ailleurs, ton fifa préféré, lequel est-ce? ...et évidemment on veut savoir pour quelles raisons...

 

Le 13 ensuite arrive le 14 et le 16 dans mon trio de tête. Le gameplay était top, tu jouais vraiment pour t'amuser et le meilleur joueur des deux gagnait. Pas nécessairement ce qu'on retrouve maintenant où le fait de prendre des équipes comme le Real Madrid donne un avantage car les joueurs sur le terrain peuvent à eux seuls éclipser le manque de skill du joueur à la manette.

Un mot sur PES ?

Je trouve que c'est un bon jeu mais le problème reste quand même le manque de licences. Je me mets à la place d'un gamin de 10 ans regardant les matchs et ses idoles à la télé. S'il veut son jeu de foot, il veut pouvoir s'identifier à ces joueurs et pas se retrouver à diriger Paul Pogta de Man Red. (rires)

D'après nos investigations, tu as joué une année avec le Lausanne E-sports. Comment cela s'est passé et souhaites-tu évoquer la raison de ton départ?

 

Oui tout à fait! Ca s'est bien passé. Ensuite, concernant les raisons de mon départ, c'est relativement simple, à la fin du 17 (ndlr: FIFA17... on pense bien que vous aviez compris, mais ça fait classe d'écrire ndlr) je voulais tout arrêter, c'était un tout et également pour des raisons d'ordre privé. Mais ensuite, Sion m'a approché et j'ai eu de la chance dans le timing puisque j'étais dégagé de mes obligations avec Lausanne à ce moment-là et n'avais pas renouvelé mon contrat. 

 

Comment se passe concrètement un tournoi e-sport quant au choix des équipes, des tactiques spécifiques ou d'autres règlements particuliers?

 

Ca dépend. Quand c'est des compétitions en ligne c'est presque toujours sur FUT et si ce n'est pas ce mode qui est utilisé c'est en mode "85" (ndlr: toutes les équipes ont 85 en défense/milieu/attaque). Dans ce mode la différence est faite par la taille des joueurs. Si le choix est restreint aux clubs suisses, je dois prendre le Fc Sion forcément. Si c'est international, je privilégie quand même mon club bien qu'il m'est arrivé de prendre une autre équipe avec laquelle je me sens à l'aise. Par exemple, pour des qualifs, je me souviens avoir pris YB jusqu'en quart de finale et d'avoir continué avec le Fc Sion. Et quand les compétitions sont streamées, c'est FULL SION, équipe, maillot et esprit! (rires). Les tactiques sont toujours des tactiques perso. Ce n'est pas nécessairement ça qui fait la différence ou qui va te faire gagner mais c'est à force d'habitude. Je l'adapte en fonction de mon adversaire mais je l'utilise systématiquement. Concernant le règlement, rien de bien spécifique si ce n'est des règles de courtoisies d'usage. Pas d'insultes ou autres joyeusetés du genre. Ah oui! Et interdiction de créer ton propre dispositif.

 

Est-ce que tu prépares tes tournois d'une certaine manière ou le simple fait de jouer souvent suffit?

 

J'essaie de jouer contre d'autres joueurs qui jouent de la même manière que mon futur adversaire. Si par exemple j'affronte un joueur suisse-alémanique, je vais demander à mes contact de la même région s'ils sont disponibles pour une session d'entraînement. Un sparring partner en quelque sorte.

 

Comment est né le Fc Sion e-sports?

 

3 copains qui sont allé dans les bureaux du club. Ils ont tout de suite adhéré au concept. Ensuite les choses se sont faites naturellement. Nous avons maintenant un contact/référant au sein du club en la personne de Monsieur Jonathan Amorim (ndlr: assistant communication et médias).


Quelles sont les perspectives d'avenir du club de manière générale? Est-ce que la création d'autres équipes sur des jeux tels que Hearthstone ou Overwatch est prévue?

 

Pas pour l'instant. On veut pour le moment se focaliser sur FIFA. En tant que club de foot on met clairement l'accent sur ce jeu-là. Je ne peux pas vraiment dire de quoi demain sera fait.

 

Tu n'es pas le seul dans cette équipe. Comment est ton entente avec les autres joueurs?

 

Bande de copains! Une super entente. On est 5 en tout, 2 joueurs, 2 coach et un superviseur-coordinateur-remplaçant. Avec mon binôme, nous nous connaissons depuis de longues années puisque nous jouions ensemble au foot quand nous étions gamins.

Parle-nous un peu de la structure du Fc Sion E-sports. Tu as connu celle de Lausanne, en quoi sont elles différentes?

 

Lausanne est plus axé sur d'autres jeux ce qui contribue à amener plus de monde et à attirer plus de lumière sur ce qu'ils proposent. Nous sommes jeunes, plus petits mais chez nous, nous avons la chance de prendre toutes les décisions nous-mêmes et ensemble. Lausanne est bien plus gros et j'aime croire qu'à Sion, nous sommes maîtres de nos décisions contrairement à d'autres structures plus diversifiées.

 

Est-ce que Monsieur Christian Constantin, président bien connu du club de football, est impliqué de près ou de loin dans la structure du Fc Sion e-sports?

 

Non pas vraiment. Son fils en revanche un peu plus, puisqu'il est lui-même joueur. Mais il est au courant de notre existence et je sais qu'il a déjà eu de bons échos sur nous et nos prestations. Ce qui est réjouissant. Je pense notamment à un de nos déplacements à Lausanne et j'aime croire qu'il est content de savoir que l'équipe de e-sport est compétitive et fair-play!

 

Est-ce que le fait de faire partie d'une équipe de e-sport vous donne droit à de petits avantages? Acquisition du jeu avant la date de sortie officielle, contenu in game, jeu offert?

 

Concernant le contenu in-game, non. Nous sommes à la même enseigne que les autres joueurs. Le jeu en revanche, il me semble que le Fc Sion en reçoit plusieurs exemplaires qu'ils font gagner mais sinon rien de particulier. Nous ne le recevons pas avant non plus. En revanche, ce qui est assez drôle, c'est en tant que footballeur: Lukaku par exemple.. Il peut demander à EA de lui fournir sa propre carte boostée sur FUT et lui-seul pourra l'utiliser. 

 

Qu'apporte cette intégration dans une structure e-sport? Et le fait d'être lié à un club, de foot en l'occurence, est-ce que ça amène un petit quelque chose en plus? Ce maillot rouge et blanc, il est lourd à porter en tant que Valaisan?

 

Oui, on reçoit principalement des invitations pour des tournois. On bénéficie un peu, évidemment, de la notoriété du club de Foot auquel on est lié et c'est bénéfique. Le maillot, je l'ai porté toute ma jeunesse, c'est un plaisir et ça donne envie de bien faire. Une source de motivation supplémentaire!

 

Peut-on être joueur e-sport sur FIFA sans nécessairement faire partie d'une structure?

 

Oui bien sûr. C'est l'avantage de FIFA d'ailleurs. C'est un jeu qui est ouvert à tous. En revanche, certains tournois sont organisés exclusivement pour les structures e-sport mais la grande majorité sont ouverts à tous à la manière de ESL ou GFINITY. (ndlr: plateformes compétitions en ligne)

 

Est-ce qu'il y a aussi des contraintes ou des exigences particulières de la part de ton club? Une obligation de résultat?

 

C'est la première année pour nous alors très peu d'obligation pour le moment si ce n'est celle d'être présent sur le plus de tournoi possible en Suisse. C'est principalement pour augmenter notre visibilité mais une fois un plan et un budget clairement définis, les enjeux augmenteront crescendo pour le coup les exigences également.

 

Quel regard portes-tu sur ton équipe? Sur son potentiel à un échelon supérieur?

 

Très bon potentiel! On est motivé et on a vraiment envie de faire de belles choses, de bons résultats et continuer à faire rayonner le nom du club de e-sport. On aimerait assez rapidement nous tourner vers les tournois internationaux. Je pense qu'on peut faire de bons résultats. La partie suisse-romande est bien plus faible que la partie suisse-alémanique. Globalement la Suisse est très bonne mais il nous manque un petit quelque chose pour aller titiller les meilleurs européens. On est pas vraiment plus bas que d'autres joueurs moyens d'autres pays. Je dirai que la taille du notre et de nos structures ne contribuent malheureusement pas à multiplier notre visibilité et participation aux tournois internationaux à ce stade.

 

Totalement conscients de notre jeu impressionnant et de notre talent naturel, Denfull et moi souhaitons devenir joueurs e-sport, comment concrètement nous nous y prenons?

 

Facile! Vous pouvez vous inscrire sur les plateformes que j'ai citées avant (ndlr. ESL et GFINITY) et vous vous forcez à jouer contre plus fort que vous. Les choses se font naturellement et en fonction des résultats évidemment. Au début tu peux être approché par de petites structures hors pays comme pour moi d'ailleurs et ensuite finir dans des structures plus importantes. Il faut se faire connaître et chercher de temps à autre à gratter l'actualité pour savoir si un club n'est pas en recherche de nouveaux joueurs.

 

A titre personnel, quels sont tes objectifs à court ou moyen terme?

 

Ce serait de faire mieux chaque saison en conservant mon style sans profiter des failles ou des mécaniques du jeu, ce qu'on voit trop actuellement à mon goût.

 

Que penses-tu de l'exposition de l'e-sport en Suisse? Plus particulièrement en Suisse romande?

 

Je dirai qu'on est assez sous-développé. La Suisse allemande est déjà bien mieux placée que nous mais ça reste vraiment bien plus faible comparé à d'autres pays comme la France, l'Allemagne ou encore l'Angleterre.

 

Quelles sont les prochaines échéances pour toi et ton équipe?

 

FIFA 19. (rires)

 

Si tu devais nous recommander un joueur de la scène romande pour un interview qui n'est pas dans ton équipe, qui nous conseillerais-tu? et pour quelles raisons?

 

Niveau FIFA, personne que je connaisse mais un joueur de Lausanne peut-être. Sinon sur la scène e-sport globale et plus particulièrement en Valais il y a Geek Cavern qui est très actif. Notamment sur Overwatch et ce sont également de grands fans et connaisseurs de Nintendo.

 

 

Il ne nous reste plus qu'à remercier Syntah pour sa disponibilité et sa bonne humeur. Ce fût un réel plaisir pour nous de conduire cet interview et à en apprendre d'avantage sur nos champions cantonaux! Merci également au Fc Sion E-sports qui a permis cette rencontre et à vous, chers lecteurs passionnés! Nous vous donnons rendez-vous très bientôt dans cette rubrique ou dans une autre, ce qu'il y de sûr c'est que vous y trouverez certainement votre bonheur, en tous cas, on l'espère!

 

 

Tara & Denfull, pour le SwissGamingLab.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 







 

Partagez sur Facebook
Partagez sur Twitter
Please reload

© 2017 Swiss Gaming Lab