E3 2018 : EA, mou du genou

11/06/2018

 

Jamais facile d'ouvrir un bal et encore moins quand c'est à l'E3 que la fête a lieu. Electronic Arts, EA pour les intimes, avait la lourde tâche de lancer les hostilités de cette cuvée 2018. Alors, réussie ou pas réussie cette entrée en matière ?

 

C'est un peu mitigé. Des beaux jeux, mais peu ou pas de gameplay.

 

Au niveau du prochain mastodonte d'EA, Battlefield V, quelques annonces intéressantes. Premièrement et peut-être le plus important, EA a appris de la volée de bois vert qu'il s'est ramassé avec Battlefront II : pas de lootboxes ni même de season pass pour cet épisode de Battlefield. L'abandon de son modèle économique "agressivité moyenne haute" est une bonne nouvelle. Au moins jusqu'à ce qu'une alternative plus discrète soit trouvée....... Deuxièmement, le mode Battle Royal sera bien de la partie. Les p'tits gars avaient bien essayé de noyer le poisson suite à certaines rumeurs, mais cette fois c'est officiel.

 

Battlefront II, le vilain-pas-beau, continue de faire amende honorable en s'affranchissant de tout ce qui avait créé le badbuzz à sa sortie. Du contenu en tous genres va débarquer sur le jeu : nouvelles planètes, nouveaux héros, nouveau mode. De quoi passer encore des dizaines d'heures à zigouiller du Stormtrooper.

 

Anthem, le jeu qui a retourné les cerveaux au dernier E3, devait être de la partie. Et ce fut le cas. Mais discrètement. C'est toujours beau, ça donne toujours extrêmement envie mais finalement on ne sait que peu de choses sur le titre si ce n'est qu'il compte mêlé solo et multi de manière souple. La customisation de l'exosquelette (ici appelé Javelin) devrait être conséquent et il y en aura 4 types : Ranger, Colosse, Intercepteur et Tornade. Le monde que nous devrons explorer sera apparemment affecté par les les bouleversements climatiques en temps réel. Et... ah non, c'est tout... c'est un peu mince pour un jeu supposé sortir le 22 février 2019.

 

Nous avons eu le droit aux franchises sportives annnuelles avec les traditionnels FIFA 19, Maddend NFL 19 ou encore NBA Live 19. Pas d'information tonitruante si ce n'est que la licence footballistique a raflé la Champion's League au nez et à la larme de Pro Evolution Soccer.

 

Une suite au mignon Unravel a été officialisée par son créateur, Martin Sahlin. L'accent sera mis sur la coopération pour ce deuxième épisode sobrement intitulé Unravel Two. Sea of Solitude est aussi venu flatter nos rétines, un jeu intriguant dans un monde envahi par les eaux. Comme pour d'autres jeux, pas de trace de gameplay.

 

En dehors des jeux, EA, par la voix de son PDG Andrew Wilson, a annoncé une évolution de son EA Access avec un modèle "Premier" qui va aller jouer à la bataille de pouces avec le Game Pass de Microsoft. Au programme, un abonnement entre 15.- et 20.- pour avoir un accès illimité aux derniers jeux de l'éditeur. Andrew Wilson a parlé de Battlefield V, Anthem  et Madden NFL 19 comme jeux disponibles à la sortie via le EA Access Premier.

 

Vince Zampella, le patron de Respawn (Titan Fall) est venu avec une bonne surprise : ses équipes travaillent sur un opus de la saga Star Wars intitulé Jedi Fallen Order. L'aventure orientée action se déroulera entre les Episodes III et IV de la série. On incarnerait un Jedi en fuite pendant la Purge des Jedis. Vador ne devrait pas être loin !

 

Command & Conquer a surpris son monde en déboulant de nulle part pour... un jeu mobile... qui ira certainement lorgné des Clash Royale et Compagnie. Ca s'appellera Command & Conquer : Rivals et personnellement je m'en tape le derche par terre... ça me fait même plutôt mal de voir une franchise que j'adore sous cette forme.

 

Voilà pour nos potos de chez Electronic Games, il y a eu beaucoups d'information, de belles images, mais très peu de gameplay. Un bilan donc légèrement décevant pour cette première conférence de l'E3 2018.

 

 

 

 

 

 

 

Partagez sur Facebook
Partagez sur Twitter
Please reload

© 2017 Swiss Gaming Lab