Voyage, voyage...

07/02/2018

 

 

Mercredi

 

7 février. 16h. Une semaine de merde qui en suivait une encore pire. Ce début d’année sent un peu la défaite. J’ai besoin d’évasion, de changer d’air.

 

Mais ce mercredi, 7 février, s’apprête à me faire voyager. Un voyage que je connais. Comme si je retournais à Bondi Beach ou sur les plages de Maurice. Je vais partir à la chasse aux souvenirs, en créer d’autres et les confronter, inévitablement. Chercher, puis trouver j’espère, l’équilibre si fin entre nostalgie et émerveillement nouveau. Avec le temps, les choses changent, tout change, le temps change tout. Est-ce que je reconnaîtrai l’endroit ? Ma mémoire saura-t-elle retrouver quelques points de repère ? J’y suis allé la première fois en 2006, retourné en 2011 et 7 années après, j’y retourne. J’ai hâte d’y retourner. Entre 2006 et 2011, l’endroit était sensiblement resté le même, mais qu’en était-il maintenant ? Ma tête émet une crainte, légitime après une telle attente, mais mon cœur lui est déjà conquit. Si tout avait la place que je lui ai laissé la dernière fois. Si ce n’était pas le cas. Si je me sentais tout de suite à la maison. Si tout ça me laissait indifférent. Que mon cœur et ma tête cessent de se faire la guerre, il faut que j’y retourne pour les faire taire. Il n’y a qu’une fois sur place que je saurai, même si quelque part je le sais déjà. Je le sens. Je le vois.

 

Je ne suis pas le seul à y retourner. Nous serons des milliers, des centaines de milliers. Des millions, j’espère, à repartir là-bas. Face à ceux déjà venus, des aventuriers qui font le voyage pour la première fois. Ma mémoire les envie, elle a quelques fois cherché à oublier, effacer la toile pour la repeindre de nouvelles couleurs avec le pinceau de la découverte. Mais si le temps change tout, il n’efface pas ces magnifiques souvenirs.

 

Quelques heures me sépare du départ. Qu’elles sont longues ces heures. Le temps, qui change même son rythme apparemment, semble figé ou n’avancer qu’au gré d’une cadence qui me tue. Que les horloges se réveillent, je veux partir !

 

En retrouvant ces terres interdites, abandonnées, j’espère retrouver mon cheval. J’espère qu’il me sera resté fidèle. Je poserai ma paume sur son flanc et j’espère sentir son cœur s’enflammer autant que le mien. Le temps change tout mais ne saurait combattre cette flamme intérieure qui nous lie, Agro et moi. Je frémis également de te retrouver toi, femme de ma vie, drapée dans ton linceul blanc, immobile. Je les combattrai à nouveau, tous, pour te sauver, pour nous sauver. Je connais les événements, je les ai déjà vécus mais tel un chevalier qui charge pour la dernière fois, je recommencerai le combat. Encore une fois avec la même ferveur et la même résolution.

 

Ils se dresseront devant moi, plus majestueux que jamais, mais tomberont une fois encore. J’en fais le serment. Le temps change tout, mais il ne saurait diminuer ma détermination. J’irai les défier un à un. Ma douce, ma belle, j’arrive et au péril de ma vie je viendrai t’arracher, à nouveau, à l’ombre des Colosses.

 

 

 

 

 

 

 

Partagez sur Facebook
Partagez sur Twitter
Please reload

© 2017 Swiss Gaming Lab